© 2018 - 2019 www.defilecode.com - Tous droits réservés. L'intégralité du contenu de ce site est la propriété exclusive de l'école Jaelys

logo finalisé.png
  • Facebook Social Icône
  • Icône social Instagram

Infos légales

CGV

Seconde main : le néerlandais United Wardrobe a entamé son déploiement tricolore

Après s’être étendu à la Belgique et à l’Allemagne, le portail néerlandais dédié à la mode de seconde main United Wardrobe se tournait voilà six mois vers l’Hexagone. Le site, qui vise pour l’heure les 16-25 ans, revendique avoir déjà attiré un million d’utilisateurs français et indique vouloir étendre sa cible jusqu’aux trentenaires.


Fondé en 2014 par Sjuul Berden, Thijs Slijkhuis et Thijs Verheul, le portail revendique aujourd’hui un catalogue de 1,2 million de produits disponibles, ainsi qu’une activité en croissance de 300 % entre 2017 et 2018. United Wardrobe cumulerait sur ses différents marchés près de 3 millions d’utilisateurs, dont 70 % de femmes, pour une moyenne de 90 000 transactions mensuelles, et un panier moyen de 26 euros.

Car c’est bien sur la mode d’occasion à petit prix que se positionne principalement la place de marché, tout en proposant au passage produit de créateurs et pièces vintage. Une offre vaste où les utilisateurs sont guidés par un algorithme personnalisé mettant en contact vendeurs et acheteurs aux goûts similaires. United Wardrobe se finance via une commission de 10 % sur les produits, les transactions se faisant directement entre utilisateurs à la réception, l’acheteur prenant en charge les frais de livraison.

 « En nous adressant à une cible "teenagers", nous avons l’espoir que l’habitude de consommation des produits de seconde main rentre dans les mœurs et le quotidien, telle une normalité », explique Thijs Verheul. « Lorsqu’on veut changer les usages, comme une plante, il faut s’y prendre dès la racine, ici, c’est le même principe, c’est en s’adressant aux adolescents que nous avons la possibilité de changer l’avenir de demain. En 2019, nous comptons étendre notre aura à une population légèrement plus âgée, c’est-à-dire plus de 30 ans. »

Selon l'observatoire économique de la Fédération Française du Prêt à Porter Féminin, le marché de la seconde main était évalué à un milliard d'euros en 2018 dans l'Hexagone, avec notamment un tiers des consommateurs qui affirment avoir acheté des vêtements d'occasion sur Internet.


Source de Matthieu Guinebault chez Fashion Network

7 vues